top of page

Commencez à être créatif

La recherche de la créativité est quelque chose de très personnel et d’assez difficile à expliquer sous une même « doctrine ». Chacun trouve sa manière de puiser son inspiration, d’exprimer ses sentiments et de pratiquer sa vie créative. C’est différent pour chacun d’entre nous car c’est le propre de la créativité ; explorer quelque chose de nouveau, hors des sentiers connus. Ainsi, par son caractère innovant et inconnu, la créativité ne peut être apprise dans un manuel. La créativité n’est pas une science froide et figée, c’est une action vivante et émergente, qui s’autosuffit à elle-même. La seule manière d’être réellement créatif, c’est d’expérimenter la créativité. Plus on s’essaie à la nouveauté, plus on apprivoise cet état d’esprit particulier, et plus on arrive à y retourner facilement. C’est un cercle vertueux que l’on peut tous emprunter si facilement, et pourtant son point de départ est si peu évident pour beaucoup d’entre nous.


Nos peurs de l’échec et du regard de l’autre ainsi que notre volonté de perfection nous bloquent très souvent. C’est valable aussi pour les plus grands artistes qui soient. Le trac et le sentiment de ne pas avoir le contrôle sur le résultat attendu font partie intégrante de l’acte créatif, et c’est justement parce qu’on dépasse ces aprioris que ce moment est si magnifique et gratifiant. On honore ainsi l’être spirituel que nous sommes. La créativité est donc un acte de dépassement de soi, une sortie de notre zone de confort pour tester, expérimenter et découvrir une nouvelle voie, une nouvelle pratique, un nouveau regard sur le monde et sur nous-même.


Et c’est justement parce que notre être est unique que notre créativité, libérée de nos blocages personnels, révèle cette originalité de manière authentique. Voilà pourquoi la créativité est avant tout une discipline personnelle. Elle n’a pas pour vocation première à être montrée, diffusée et discutée. Les résultats qu’elle produit à travers vos mains, votre voix ou votre corps n’ont pas à être comparés. Vos créations, quelle qu’elles soient, sont à vous et ne regardent que vous. La créativité s’exprime non pas pour être jugée, mais simplement pour s’exprimer, car elle est l’énergie vitale qui déborde de vous.


L’acte créatif est la plus belle des formes que votre énergie peut prendre pour déborder. Qu’elle soit harmonieuse ou dissonante, lumineuse ou terriblement sombre, votre manière de créer est l’acte le plus noble qui soit. Que vous soyez dans l’amour inconditionnel ou investi d’une rage furieuse, votre création permet à cette énergie qui vous est propre de déborder et de se matérialiser. En sortant de vous sous une forme artistique, elle permet de s’exprimer en tant qu’énergie vivante ; mais surtout elle vous offre l’opportunité de la voir concrètement et de l’écouter.


Toute création réalisée de manière investie et pleinement authentique est de l’art-thérapie. C’est ce que j’appelle le « miroir de notre espace intérieur », la création nous montre le reflet des sentiments que nous vivons en ce moment même. C’est pourquoi je le répète, notre expression créative n’a pas à être dévoilée au regard des autres ni à être jugée. Elle est, c’est tout. Regardez-la, et apprenez d’elle, pour mieux vous voir vous-même.


Bien entendu, il y a tant d’œuvres artistiques qui sont vues par des millions de personnes, présentées comme des objets de grandes valeurs dans des musées, faisant l’un des investissements préférés des plus fortunés. Mais en fait, l’œuvre authentique n’a de réelle valeur que pour son créateur, le reste n’est que de la spéculation financière pour des gens qui ne comprennent pas ce qu’est la créativité. Alors oui, ils donnent de la valeur à certaines œuvres, parce qu’elle a été peinte par un certain artiste reconnu et bien côté, ou bien parce qu’elle casse les codes établis pour représenter l’art contemporain, mais ce n’est qu’un jeu matériel qu’on peut faire avec un objet mort et inerte. La vraie vie s’est faite au moment de l’acte de création. Une fois cet instant magique passé, ce que n’est qu’un objet mort, un vulgaire souvenir.


Comme une vieille photographie de vacances d’été ne pourra pas nous faire réellement revivre ces beaux jours vécus à la plage, le sable chaud cuisant sous nos pieds, léchés par les vagues fraîches de l’océan. Seuls les souvenirs ancrés en celui qui l’a vécu le peuvent. Les autres personnes peuvent juste jalouser en voyant cette belle plage, ou bien critiquer en estimant qu’ils ont voyagé dans de plus beaux endroits. Mais ce cliché n’a de réel valeur que pour celui qui a vécu ce qu’elle représente. Il en est de même pour l’art authentique réalisé à partir d’une créativité saine. C’est l’acte qui a de la valeur, pas le résultat. Le résultat n’est qu’un déchet matériel, que l’on peut partager ou vendre, mais ce qui a une véritable valeur spirituelle, c’est l’acte en lui-même.


Alors n’ayez pas peur du résultat, passez à l’action : créez ! Même si c’est un petit pas, cela amènera à un second petit pas, puis un autre, avant de tenter une plus grande enjambée. Puis sans vous en rendre compte, vous serez en train de courir. Et à force, si le cœur vous en dit, vous pourrez vous essayer au marathon. Si vous prenez plaisir à être créatif, vous verrez que ce sera de plus en plus facile d’être créatif, et ça dans tous les domaines. Vous aurez acquis l’habitude d’atteindre l’état d’esprit requis pour que votre créativité s’exprime et que votre énergie déborde librement. Si vous apprenez à voir et comprendre ce que reflète votre « miroir », vous aurez osé surpasser vos blocages personnels ; vous serez donc plus léger et le marathon vous sera plus facile.


Commencez par quelque chose qui vous plaît. La créativité saine ne s’exprime que par un acte plaisant. Il ne sert à rien de vous forcer, cela n’entraînera que de la frustration et de l’énervement. Rien de tel pour faire fuir l’envie créative et renforcer vos blocages personnels. Vous pouvez trouver du plaisir et exprimer votre créativité de bien des manières, même dans des actes anodins et pourtant si peu valorisants.


En ce qui me concerne, le dessin a été pour moi une grande source d’expression créative et m’a permis à de nombreuses reprises de surmonter des peurs et des blocages, tout en me permettant de me remettre en question et de prendre conscience de ma propre valeur. Mais aujourd’hui, étant donné que le dessin est devenu ma principale source de revenus, je le considère plus comme un devoir volontaire et contrôlé, plutôt qu’un acte créatif authentique et innocent. Je l’utilise certes pour des créations artistiques plus ambitieuses dans des projets qui me tiennent à cœur, mais il est utilisé pour une fin, un but fixé ; il n’est plus simplement vécu comme un instant, dénué d’attente. Il est devenu un moyen plutôt qu’une réelle présence à moi-même (je parlerai de cette nuance dans un prochain article). Donc à part quelques rares cas, je n’expérimente maintenant plus ma créativité à travers le dessin.


Mais ce n’est pas pour autant que je ne suis plus créatif, bien au contraire. La créativité s’exprime maintenant dans des espaces et des moments de la vie de tous les jours qui ne regardent que moi. Ces moments de création sont simples et futiles, mais pourtant tellement riches à vivre. Je m’amuse à faire du beatbox sous la douche ou pendant que je conduis, j’improvise des jeux avec les enfants et leur raconte des histoires, j’invente des chansons pour ma copine et expérimente le cajon (instrument de percussion) avec mon frère pendant qu’il fait de la guitare. Les opportunités de laisser déborder mon énergie intérieure ne manquent pas.


Je trouve que ces petits actes libres et sans attentes sont aujourd’hui bien plus créatifs que les portraits que je peux proposer sur mon site ; ces réalisations me prennent pourtant plusieurs heures de concentration chacune et représentent l’expérience de mes nombreuses années passées à améliorer mon coup de crayon. Mais malgré ça, ce n’est pas ce qui reflète ce que je suis de manière authentique et ce n’est encore moins cette activité qui me rend plus créatif. Après avoir approfondi la création d’images, c’est maintenant dans le chant et la musique que j’explore ma créativité, car j’expérimente, j’apprends et je dois surpasser mes blocages pour y arriver. Et même si je crée peut-être de jolies chanson, je n’en diffuserai aucune et ne les partagerai à personne ; car ces créations ne regardent finalement que moi.


Ce sera donc le seul conseil de cet article : commencez ou continuez cette chose qui vous plaît, qui vous ouvre ce petit côté de folie en vous, sans le montrer, juste pour votre plaisir personnel, intime. Expérimentez, osez essayer, même si ça vous paraît inutile ou moche, et surpassez-vous. C’est avec la pratique et la présence que l’on prend confiance, et peu à peu on ose franchir de nouvelles frontières… jusqu’à ce que notre vie entière devienne créative et amusante.


Profitez de vos potentiels, soyez vous-même !

Σχόλια


bottom of page